En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettront de vous offrir un service optimal. OK

"1962-1964. De Gaulle : un problème britannique, un problème allemand". Série "Europe : compte à rebours 2019-1919"

Date:

13/02/2019


En cette année qui est à la fois celle du centenaire de la paix de Versailles et de la tenue des élections européennes dont le sens et les résultats seront particulièrement délicats, nous proposons quatre rencontres pour nous pencher sur quatre dates de l’histoire européenne récente. Or, ces dates carrefours sont importantes, aujourd’hui encore, parce qu’à chacune d’elles fut choisie une voie qui a dessiné, en s’additionnant aux autres, le chemin qui nous a conduits jusqu’à aujourd’hui.

Deuxième rencontre de la série Europe: compte à rebours 2019-1919. Avec les historiens Riccardo Brizzi et Piers Ludlow.

Riccardo Brizzi enseigne l’histoire contemporaine et l’histoire de la communication politique à l’Université de Bologne. Il s’occupe d’histoire politique de l’époque contemporaine, avec un intérêt particulier pour l’histoire des médias et de la communication politique.

Piers Ludlow enseigne à la London School of Economics depuis 1998. Spécialiste de l’histoire de l’Europe contemporaine, il a publié plusieurs ouvrages consacrées aux relations transatlantiques pendant la Guerre froide et au processus d’intégration européen.

Toutes les rencontres sont en français.

Le programme complet peut être téléchargé ici.

 

 

Remonter le temps, chacun le sait parfaitement, ne nous a jamais permis de le modifier. Ces dates appartiennent désormais à l’histoire. De fait, au cours de ces rencontres, c’est bien à des historiens qu’il sera demandé de nous raconter le fil qui relie ce passé immuable à un présent qui lui, en revanche, est peut-être encore modifiable. Car, certes, la machine à remonter le temps n’admet pas qu’on intervienne sur ce qui a déjà eu lieu, mais elle consent, elle nous engage, même, à agir pour peser sur l’avenir, forts non pas d’une émotion superficielle produite par l’écume du présent, mais d’une compréhension la plus complète possible du passé. Notre « ange de l’histoire », en quelque sorte, à la différence de celui de Walter Benjamin, ne veut pas être emporté par des vents tempétueux. Et il a le regard planté, bien droit, devant lui.

 

Renseignements

Date: Mer 13 Fév 2019

Horaire: De 19:30 à 21:00

Organisé par : Istituto Italiano di Cultura di Bruxelles

En collaboration avec : BOZAR, Le Soir

Entrée : libre


Lieu:

BOZAR, Salle terarken

1840