Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

Exposition photographique « Letizia Battaglia. Chronique, vie, amour »

Letizia Battaglia CORREZIONI

exposition organisée par Istituto Italiano di Cultura di Parigi
sous la diréction de Grazia Labagnara
en collaboration avec Archivio Letizia Battaglia
commissaire d’exposition Marco Meneguzzo
sous le patronage de Regione Siciliana Assessorato dei Beni culturali e dellidentità siciliana
organization Alice Origlio
traductions Jérôme Nicolas

Ouverture
16.10 – 19.12.23
lun. – ven. 9h30 – 13h et 14h – 17h 

Ouverture exceptionnelle 18 décembre de 19h45 à 20h15 à l’occasion de la projection du film Solo per passione

Cette exposition rassemble une sélection de plus de 90 photographies, depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui, de l’une des témoins les plus courageuses de son temps. En Sicile, la photographie d’actualité, avec laquelle Letizia Battaglia a fait ses débuts vers le milieu des années 1970, s’est retrouvée à devoir vivre et témoigner des guerres mafieuses qui ensanglantent cette terre depuis un quart de siècle, et Battaglia – seule femme à exercer cette profession – documente sans fard l’horreur et le quotidien de la mort, qui semblent constituer l’épine dorsale d’une société archaïque, telle une tragédie grecque. Pourtant, le regard de Battaglia se refuse à céder au sang, et capte en même temps l’innocence originelle, qui est celle des enfants et des personnes sans défense : ses photos, presque toujours prises dans un contexte social de dégradation inimaginable, montrent l’espoir et la vie qui veut s’épanouir malgré toutes les adversités. D’où également le titre de l’exposition : les faits divers se soumettent à la vie, grâce au sentiment d’amour qui se cache derrière l’appareil photo. En toute circonstance, même dans les plus tragiques, il y a une étincelle d’espoir, qui n’est autre que le sentiment d’amour pour la vie, caché derrière la dénonciation de la chronique violente d’une terre si tourmentée et si vitale.

À la fin des années 1960, Letizia Battaglia (Palerme 1935 – 2022) commence à travailler comme journaliste pour le quotidien palermitain L’Ora, devenant ainsi l’une des premières femmes photojournalistes en Italie. De 1974 à 1991, elle dirige l’équipe photographique de L’Ora et fonde l’agence Informazione Fotografica. Durant cette période elle est l’une des figures principales du reportage sur les guerres de la mafia, développant une sensibilité – envers les femmes, les filles et les enfants siciliens vivant dans la misère et la pauvreté – qui lui vaut le prix W. Eugene Smith pour la photographie sociale, décerné à New York en 1985 : elle est la première femme européenne à le recevoir.

Dans les années 90, elle devient conseillère pour la viabilité de la ville de Palerme et députée régionale. Elle expérimente également le rôle d’éditrice : elle fonde la revue Grande Vu, la maison d’édition Le Edizioni della Battaglia et Mezzocielo. En 1999, à San Francisco, on lui décerne le Mother Jones Photography Lifetime Achievement Award pour la photographie documentaire. En 2007, elle reçoit le prix Dr. Erich Salomon de la Deutsche Gesellschaft für Photographie à Cologne. En 2009, elle a de nouveau été récompensée à New York par le Cornell Capa Infinity Award. Elle a été signalée pour le prix Nobel de la paix par Peace Women Across the Globe et est la seule Italienne sélectionnée par le New York Times parmi les onze femmes les plus représentatives de 2017. En novembre de la même année, elle fonde et dirige le Centre international de la photographie de Palerme. Elle décède à son domicile de Palerme le 13 avril 2022, entourée de l’affection de ses proches. La conservation de ses archives est confiée à l’Associazione Archivio Letizia Battaglia fondée par Letizia en 2021 avec ses petits-enfants Matteo et Marta Sollima.

  • Organisé par: Istituto Italiano di Cultura di Bruxelles
  • En collaboration avec: Istituto Italiano di Cultura di Parigi